EN TRAIN DE LIRE...

Mutation numérique oblige : le digital se fraie un...

Mutation numérique oblige : le digital se fraie une place dans les musées

Mutation numérique oblige : le digital se fraie une place dans les musées

L’essor digital et ses nouvelles technologies ont favorisé la modernisation et la numérisation de la culture : une opportunité que les musées du monde entier doivent saisir pour améliorer l’expérience des visiteurs. L’apparition de nouveaux outils digitaux rompt définitivement avec les visites passives et fastidieuses pour laisser place à des visites beaucoup plus interactives et dynamiques.
Quels sont donc les nouveaux outils digitaux utilisés par les musées ? La digitalisation des musées peut-elle contribuer au regain culturel ?

Les outils digitaux au service des musées : une voie tracée pour une médiation culturelle nouvelle

Il est évident que nous assistons à une effervescence digitale qui permet aux musées de créer un lien de proximité avec les visiteurs, à la recherche d’une expérience client qui prend en considération leur engouement pour les nouvelles technologies.
Pour révolutionner la relation des visiteurs avec les œuvres, les musées sont plus enclins à mettre en place des dispositifs digitaux pour enrichir l’expérience de ses visiteurs.
L’exemple le plus saillant est certainement celui du musée de Guggenheim à Bilbao, qui mise sur son site web pour exhiber sur la toile son atout majeur, en l’occurrence son architecture unique, célèbre dans le monde entier.
En effet, le recours à la 3D est un moyen ingénieux pour offrir au visiteur une immersion virtuelle, tout en lui permettant de découvrir les œuvres phares : les sept sculptures composant «La Matière du temps» de Richard Serra, l’installation «Fontaines de feu (et brouillard)» d’Yves Klein ou encore «Les Tulipes» de Jeff Koons sur la terrasse.
Le musée de Guggenheim a parfaitement compris que la création de contenus attractifs était un impératif pour décupler sa visibilité, et ce, en étant accessible au plus grand nombre.
Force est de constater que la digitalisation de la culture la rend plus attractive et accessible à tous, ce qui incite les institutions culturelles du monde entier à s’adapter aux technologies qui accaparent notre quotidien : le Smartphone.

Des applications pour observer dans les plus brefs détails les œuvres des grands maîtres

Les musées n’hésitent pas à lancer des applications mobiles dont la virtuosité technique épate à plus d’un titre, à l’instar de la National Gallery de Londres.
Ce musée a lancé en 2009 une application mobile permettant aux visiteurs virtuels d’admirer les 250 tableaux de sa collection permanente au même titre que les visiteurs physiques.
Par ailleurs, il était possible à travers cette application de contempler les toiles de Van Gogh, Rembrandt, Leonard de Vinci ou encore Renoir, avec la possibilité de zoomer pour observer les plus fins détails.
Vous l’aurez compris, les applications offrent aux visiteurs une expérience immersive et multi-sensorielle unique pour donner vie à certaines œuvres et les faire voyager dans le temps.
La plupart des musées se sont adaptés à l’évolution du comportement des visiteurs, d’où le fait qu’ils sont de plus en plus nombreux à miser sur des applications dont les contenus permettent d’enrichir leur visite, à l’instar de Musetrek, une application embarquée conjuguée à un réseau social qui permet aux utilisateurs de créer des contenus multimédias.

Parce que même dans une ère dominée par le digital et les nouvelles technologies, la culture ne peut disparaître. Eminence, votre agence de marketing digital à Genève, favorise votre transmutation culturelle et vous aide à explorer les dernières technologies qui permettront à votre établissement de tirer son épingle du jeu dans cette ère hyper digitalisée.


INSTAGRAM
KNOW US BETTER